Témoignages

De septembre 2017 à septembre 2018, 5 groupes de jeunes de toute la France vivent un voyage nature: ils sont accompagnés par des passeurs et des guides, pour retrouver ce qui les unit au vivant, au minéral, à la Terre.
Ils ont la mission de découvrir "Le grand secret du Lien"...

Le Graine a permis la constitution d'un groupe en Région Centre. Il est accompagné par le réseau d'éducateurs à l'environnement du 37.

Le 25/09 : PREMIER TEMPS EN NATURE POUR  ECOUTER LE BRAME

Le 11/10 : VOYAGE AU VIEIL AUDON POUR  RENCONTRER PIERRE RABBI.  LES JEUNES COMMENCENT LEUR QUÊTE...

Sans plus tarder, je me dois de vous rendre compte de notre week-end en Ardèche : rencontre avec les Sages ! Nous attendions tou·te·s avec impatience ce temps fort. Après une longue route et les virages nombreux en fin de parcours, nous sommes arrivé·e·s au Viel Audon. C'est un lieu absolument superbe, j'invite toutes celles et ceux qui ne connaissent pas à y aller faire un tour à l'occasion ! L'arrivée avec la belle lumière du soir sur les couleurs d'automne nous mettait en phase avec ce qui nous attendait... ! Nous avons été accueilli·e·s chaleureusement et nous nous sommes installé·e·s. Malheureusement Marlo s'est plaint d'un très fort mal aux oreilles. Après l'avoir questionné, nous avons appris qu'il était sujet àaux otites en raison des changements d'altitude et qu'il avait oublié de prendre ses médicaments !!! Branle-bas de combat, la douleur devenant insupportable, le 15 fut appelé. Charlotte et moi, l'avons donc conduit jusqu'à un médecin de garde, puis à une pharmacie de garde  ! A notre retour,  Marlo épuisé, demanda à rejoindre son lit ! Il n'a finalement pas du tout participer à l'échange. Heureusement que Céline était présente puisque c'est bien elle qui est restée auprès des 7 autres jeunes pendant notre absence.
Bref, malgré tout cela, le week-end fut riche pour les jeunes qui sont revenu·e·s ravi·e·s de leurs rencontres et du lieu dans lequel nous avons été accueilli·e·s.Des différents Sages qui étaient parrains du projet, Emmanuelle Grundmann, Vincent Munier et Philippe Meirieu avaient décliné pour des raisons diverses mais Pierre Rabhi était présent. Il est intervenu en début de soirée en binôme avec Dani Bois du CERAP. Il a fait beaucoup d'effet auprès de nos jeunes qui l'ont trouvé très accessible et plein de sagesse. Personnellement, je n'ai pu assister qu'au début de son intervention mais il m'a fait l'effet d'un "vrai Sage" dans tous les sens du terme ! Une belle leçon de simplicité et de modestie !
Un magicien est venu faire une petite prestation très poétique autour du lien. Ensuite, Françoise Serre Collet, spécialiste des reptiles et des amphibiens, est arrivée, une femme pleine d'humour et de convictions assumées... changement radical d'intervention mais qui a généré un enthousiasme communicatif !
Frédéric Plénard a tourné de nombreux rushes.
Pierre Rabhi, fatigué, est parti juste après le repas. Les jeunes ont donc reçu leur "quête" et leur "mission" des bouches de Françoise et de Dani.
La soirée a été clôturée par un petit moment convivial autour de l'accordéon de Yann Sourbier mais peu de jeunes sont resté·e·s, à part les "nôtres" !
Le lendemain, les jeunes ont réfléchi collectivement à la façon de communiquer entre les régions autour du projet. Quelques pistes ont émergé et une charte a été élaborée. Les rôles de chacun ont été définis, Charlotte reprendra cet aspect avec les jeunes prochainement aidé de Salim certainement.
Puis l'heure du départ a sonné... la tristesse de devoir se séparer s'est lue sur les visages !
Pendant le retour, unanimement, les 8 jeunes ont déclaré que la prochaine fois, il·elle·s aimeraient que le temps d'échanges soit plus long... au moins "deux dodos" ! Retour en Touraine aux alentours de 19h00. Je n'ai pas eu de nouvelles de Charlotte depuis dimanche soir mais je pense que chacun·e avait de belles choses à raconter de retour à la maison !
Je confirme que le groupe fonctionne bien. C'est un groupe dynamique, sociable et fort sympathique qui a eu de bons échanges avec les jeunes des autres régions. C
'était un moment fort apprécié de tou·te·s !
Claire, enseignante stagiaire au Graine, en charge du suivi du projet
 

Le 20/10 : EN  BATEAU SUR LA LOIRE, CAMP SUR UNE ÎLE... L'AVENTURE !

Nous sommes parti·e·s à 8 (7 jeunes -Tristan avait la grippe- et moi). En arrivant, Igor Clément et Marie-Hélène nous attendaient. Nous avons prit trois bateaux pour aller monter un camp sur une île. Nous avons ensuite navigué 2 heures avec deux bateaux. Le reste s'est déroulé sur l'ile et nous avons tou·te·s apprécié les repas et animations, ainsi que la vie sur le camp. Nous avons dormi tous ensemble sous des grandes baches tendues. C'était vraiment chouette! Nous n'avons même pas eu froid.  Un bon souvenir pour tous en tous cas! "
Charlotte,  animatrice jeunesse en charge du suivi du projet

"On revient de notre séjour "bateau et bivouac sur la   Loire" avec Clément et Igor : une bien belle expérience, enrichissante   pour tous.  Clément et Igor ont créé, par leur expertise tant en Loire qu'en   bivouac et en bateau, un séjour passionnant et qui a été très bien vécu   par tous les jeunes malgré leur inexpérience d'une telle proximité à la   nature (dormir avec "les bêtes", n'avoir jamais navigué pour   certain...etc). Tou·te·s sont reparti·e·s heureux·euses et prêt·e·s à partager fièrement   l'expérience avec leurs entourages.
Du côté Pédagogie Perceptive et recherche, c'était la 1ére fois qu'il y avait   une certaine rigueur à mettre en place : c'est la partie la   moins évidente pour eux·elles, mais il·elle·s savent depuis le début que ça fait partie du deal. Il y a   donc quelques résistances mais elles   sont inhérentes au démarrage et ne ralentissent pas tout le groupe. On voit aussi déjà le goût   de ces pratiques   pour
  certain·e·s, qui percoivent   très bien les bénéfices pour eux·elles-mêmes. 
Voilà pour les dernières nouvelles de l'aventure. Malheureusement il manquait Thibaut qui avait une grippe  donc il·elle·s n'étaient que 7 sur 8."
Marie Hélène, pédagogue persecptive en charge de la recherche 

 

Le 2/12 : IMMERSION  DANS UNE GROTTE ET DANS LE NOIR ABSOLU...

Samedi 2 décembre, une nouvelle immersion avait lieu à la Carrière de Vignemont à Loches. Le groupe des jeunes était au complet. Il faisait froid et certain·e·s espéraient la neige !
Avant de rentrer dans la carrière et de découvrir les lieux, Céline Arandel nous a invité·e·s à prendre conscience de notre corps et de ses ressentis : le froid, l’air, l’espace qui nous entourait, les sons alentours que nous entendions…
Une fois entrés, un autre moment de perception a été conduit par Céline pour continuer à mettre nos sens en alerte. Dans les 750 mètres de galeries aménagées au cœur du labyrinthe d'une ancienne carrière souterraine, huit sculptures sonores de l’artiste Will Menter réalisées à partir de matériaux naturels accompagnent de sons la découverte de l’espace. Etranges et fascinantes, en parfaite harmonie avec les lieux, elles sont animées par l’air et l’eau qui font chanter l’ardoise, vibrer la terre cuite et murmurer le bois. Elles égrènent des mélodies douces, légères ou inquiétantes, rythmées par le hasard, au gré des souffles d’air et des gouttes d’eau. Le silence absolu, une résonance exceptionnelle, un éclairage discret révèlent toutes les subtilités de leurs chants et de leurs silhouettes. Amplifié par le volume des galeries, le son s’envole et rebondit sur les parois. Une émotion intacte à qui se prête au jeu de faire silence et de ressentir l’effet que ces sons ont sur son corps et sur son esprit !
Plus loin, dans les galeries les plus anciennes de la carrière, espace habituellement interdit au public, nous avons été invité·e·s par la propriétaire des lieux à vivre l’expérience du noir absolu. Une fois les deux lampes à carbure éteintes, il a fallu accepter ce fort ressenti chargé pour certain·e·s d’une petite angoisse la première fois… Mais nous avons souhaité renouveler l’expérience et cette fois, chacun·e a joué le jeu du silence et du noir absolu pendant plus de cinq minutes.
La visite des lieux terminée, il était temps pour Céline de recueillir les impressions de chacun·e.
La nuit était tombée quand nous sommes sorti·e·s de la Carrière et certains sons résonnaient encore en nous…"

Claire, enseignante stagiaire au Graine, en charge du suivi du projet
 

Les 24-25/02 : SÉJOUR CHEZ DES PAYSAN-BOULANGER : DU BLÉ AU PAIN, LE MÉTIER DE PAYSAN, LA CONSTRUCTION PAILLE

"Au début des vacances d’hiver, nous sommes parti·e·s pour la 4ème immersion du GSDL avec le groupe de jeunes. Il faisait grand froid mais le soleil était là et la nature superbe.
Martin Desplat nous a accueilli·e·s pour partager sa vie et son activité de paysan-boulanger dans la ferme de Belêtre sur un séjour de 48h. Les jeunes ont participé avec enthousiasme aux activités de maraichage (nettoyage des rangs de choux, récolte et nettoyage des céleris) auxquelles se sont ajoutées la nourriture des animaux, la fabrication du pain... Il·elle·s ont aussi visité les champs, appris à connaître quelques principes d’agroforesterie et d’agroécologie.
Il·elle·s ont partagé avec Jean-Luc son expérience des maisons de paille et leurs avantages écologiques et économiques. Il·elle·s sont allé·e·s admirer les tritons la nuit, écouter la nature et ont aussi passé, aussi surprenant que cela puisse paraître, un long temps de repos et de silence avec les vaches, dans le foin au-dessus de l’étable.
Les jeunes ont acquis de nombreuses nouvelles connaissances sur la nature pendant ce séjour mais ce fut aussi pour eux·elles une expérience personnelle marquante car   il
·elle·s ont partagé avec leurs hôtes un mode vie, fort éloigné de ce qu’il·elle·s connaissent habituellement. La perception du temps par exemple : « Avec la nature tout va lentement, il faut donner du temps, du temps pour que ça pousse, du temps pour que ça lève (en ce qui concerne le pain), du temps pour récolter….c’est incroyablement lent.» nous dit Lucile « mais ça fait du bien de se mettre dans ce rythme ». « Jamais je n’aurai cru que ne rien faire en regardant des vaches pouvait être aussi intéressant et aussi agréable, juste ne rien faire en étant avec elles. » ajoute un autre jeune. Ce sont des expériences nouvelles qui s’inscrivent dans leur système de représentations et qui serviront de base de changement à leurs comportements futurs face à la nature.
C’est bien là le but du Grand Secret du Lien : une proposition qui éduque à la nature par l’expérience. Je ne sais pas ce que les données de la recherche mettront en valeur, mais je sais d’ores et déjà, moi qui suis les jeunes depuis le début du projet, que je les vois changer de façon notable dans leur manière de vivre leur lien à la nature, ainsi que dans leur rapport à eux mêmes et au groupe. L’aventure est pour moi enthousiasmante. "

Marie Hélène, pédagogue persecptive en charge de la recherche 

Le 21/04 : SOIRÉE A LA DÉCOUVERTE  DES CHOUETTES ET DES HIBOUX

Les 2-5/05 : ITINÉRANCE AVEC DES ÂNES  A LA DÉCOUVERTE DE  LA FORET ET DES INSECTES

"L'immersion "itinérance avec les ânes" c'est terminé hier après midi.
Encore une fois une belle aventure, riche de partages, de connaissances, de joie, d'ouverture et de découvertes.
Les enfants étaient ravi·e·s.
La première journée nous avons monté le camp : il·elle·s ont découvert les ânes et nous avons randonnés avec eux l'après midi.
La deuxième journée nous sommes parti·e·s avec les ânes pour la journée (10kms) et au fil de notre voyage Jean-Baptiste nous a fait découvrir la faune des mares, les insectes, que nous avons capturés, observés, dessinés... Nous avons même essayé de chasser les papillons et appris que certains volent aussi vite qu'une voiture !??
La troisième journée nous sommes parti·e·s avec les ânes sur une île de Loire, site préservé et peu connu. Clélia nous a rejoint et nous avons découvert les traces et indices des animaux présents sur le site, construit deux affuts et nous sommes revenu·e·s à la nuit tombée guetter les animaux. Les pratiques de pédagogie perceptive se sont bien glissées au fil des animations.
Je crois que les jeunes sont vraiment content·e·s et leurs retours m'ont fait plaisir. Angèle qui avait peur des araignées au début a osé regarder les insectes à la loupe dans une petite boite. Elle m'a confié après l'entretien de recherche "tu sais avant j'étais très console de jeu... Maintenant des fois ca me prend de prendre un bouquin et de m'installer dans un transat sur ma terrasse pour écouter la nature".? Tristan qui avait peur des insectes volants m'a dit : "Maintenant je prendrais le temps de m'arrêter quand j'en vois un pour savoir s'il est inoffensif". Marlo a battu tous les records en récoltant le plus de grenouilles et le plus d'indices sur l'île sur la Loire.
Voilà, ça a été un plaisir pour moi de vivre cette aventure. J'ai moi aussi beaucoup appris sur les ânes, les animaux sauvages et les insectes.
Un grand merci aux animateur·rice·s pour la qualité des animations, l'attention et la bienveillance pour chacun·e. J'ai aussi particulièrement apprécié le soin que vous avez mis à nous préparer de bons petits plats équilibrés et l'apéro insectes que Jean-Baptiste a organisé !!!!"

Céline Arande

 

Les 19-21/05 : BIVOUAC EN FORET & ARTS MARTIAUX

Les 2-7/07 : CONSTRUCTION DE RADEAUX, DESCENTE DE LOIRE & BIVOUAC