Pour le partenariat Associations - Pouvoirs publics

Le régime des marchés publics n’est pas une fatalité.

Même si la subvention régit aujourd’hui majoritairement les relations entre les associations et les pouvoirs publics, nous constatons toutefois une tendance au recul des conventions de partenariat sous le régime de la subvention au profit de procédures relevant de la commande publique. L’apparition d’appels d’offres dans le domaine de l’éducation à l’environnement aux différents niveaux de territoires de la région Centre met en danger les associations.

Le réseau revendique :

  • le travail en partenariat et non la mise en concurrence des associations entre elles,

  • l’affirmation des projets associatifs et leur maîtrise favorisant l’innovation, la créativité et l’engagement bénévole,

  • la co-construction des projets entre les associations et leurs partenaires publics contrairement à la posture de prestataire,

  • la priorité aux actions de terrain plutôt qu’au travail administratif lié à la complexité juridique des procédures.

 

Le régime des marchés publics n’est pas une fatalité. L’échange avec l’ensemble des partenaires et la coconstruction des projets permet de développer ou maintenir des projets en partenariat.

 

 

Il existe aujourd’hui un cadre sécurisé d’attribution des subventions, formalisé dans la Circulaire relative aux relations entre pouvoirs publics et associations :