Le Fonctionnement

La question de la gouvernance pour le réseau est une priorité et nous y travaillons en continu et de façon transversale. Cela peut concerner : la prise de décisions, la priorisation des chantiers, l’organisation de la vie associative, le projet associatif, l’organigramme, la diffusion des informations au sein du réseau.

Nous avons rassemblé ici, un ensemble de points qui mettent en lumière la gouvernance du réseau. Ce texte se construit au fur et à mesure et est amené à se préciser et s’enrichir.
 

Des règles de fonctionnement pour tous

  • Adopter une attitude favorisant l’échange et la mutualisation : toujours se demander ce que chacun peut offrir au réseau et pas seulement ce qu’il peut prendre ; livrer toutes les informations ; ne pas se mettre en concurrence avec les autres membres.

  • Appliquer le principe d’égalité entre les membres : insister sur la participation individuelle au réseau. Un membre, qu’il soit individuel ou représentant d’une structure, ne représente que lui-même. Personne ne doit utiliser le poids politique, financier, ou la notoriété de la structure à laquelle il appartient pour renforcer sa position au sein du réseau.

  • Adopter un fonctionnement se rapprochant de la démocratie participative : dans les modalités de vote au sein des instances décisionnelles en particulier. Organiser  régulièrement des concertations horizontales dans le réseau sur les projets, le fonctionnement. Veiller à un bon équilibre entre les projets des adhérents et les projets des instances décisionnelles ou des demandes extérieures.

  • Respecter le principe de la diversité : les approches, appartenances et pratiques multiples des membres du réseau

 

Des principes et modes de fonctionnement

  • Principe de pluralité : animation collégiale, diversité des lieux, tous les sujets sont  pertinents, les décisions sont partagées.

La création de commissions, de groupes projets et de groupes thématiques animés ou non par les salariés du réseau : chaque groupe projet est animé par un administrateur et des membres avec parfois le soutien d’un salarié du réseau.

  • Charte : son élaboration est collective et évolutive. Elle régit notamment les valeurs qui sont le fondement des prises de décisions et positionnement du réseau.

  • Système participatif : tous les membres participent directement aux prises de décisions. Mise en regard des différents argumentaires des membres pour la construction de tous projets

L’implication des membres en amont du choix des projets et des actions : par l’écoute, le questionnement et l’argumentation des membres

Assemblée générale permanente : au travers de la liste de discussion internet des adhérents, chacun à tout moment peut faire des propositions.

  • Le temps : prendre en compte que les décisions murissent, évoluent, s’argumentent …

  • La méthode: le processus de décision ou encore la construction du projet sont aussi importants que l’action elle-même ou son résultat.