Devenir Educateur à l'Environnement

Éducateur à l'environnement, un métier

Les actions d’éducation à l’environnement sont de plus en plus nombreuses : à l’école, en vacances, au quotidien, dans le quartier ou dans des sites naturels, du local au global, chacun, enfant, adolescent, adultes devient acteur. Habitants, élus, professionnels ont leur rôle à tenir pour l’avenir de tous.

Malgré ces actions et cet engouement pour les problématiques environnementales, les contraintes restent fortes. De même le métier d’éducateur à l’environnement avec plus de trente ans d’expérimentation est encore en invention. Il reste un métier pionnier, le parcours n’est pas sans embûches. Il est nécessaire pour accompagner chaque citoyen vers une véritable éducation à l’environnement avec comme souci le développement durable pour un monde responsable et solidaire et la volonté de mettre en place une démocratie participative.

La professionnalisation de ces activités est ainsi devenue incontournable. Elle passe pour partie, par la formation des acteurs de l’EEDD qui ont besoins de compétences très larges et par la structuration du secteur professionnel.

Il faut une solide motivation pour exercer un métier lié à l’éducation à l’environnement, être animé d’un idéal, car dans ce champ professionnel on fonctionne avec des valeurs de respect de l’individu et respect des milieux naturels. Il faut aussi une grande capacité d’adaptation aux situations et aux publics, une force de création, d’innovation.

Dans l'éducation à l'environnement, il y a plusieurs métiers, un ensemble regroupé autour de l'expression "éducateur à l'environnement" (animateur nature, jardinier animateur, assistant technique, éco-garde, animateur en milieu scolaire, ambassadeur du tri, animateur environnement urbain etc.), un autre ensemble nommé "coordinateur pédagogique en environnement" (conseiller-éducateur, formateur, agent de développement, éco-interprète, éco-développeur...) selon les niveaux de formation ou de responsabilité.